Noël

Extrait du p. MD Philippe, révélation de la Très Sainte Trinité

Publié le Mis à jour le

Révélation du mystère de la Très Sainte Trinité

Jean Baptiste voit l’Agneau. C’est l’Agneau qu’il rencontre, et dès qu’il découvre l’Agneau, il voit aussi l’Esprit tel une colombe ; et voyant l’Agneau et l’Esprit, il entend le Père. Il y a donc là une révélation du mystère de la Très Sainte Trinité. Elle demeure symbolique, énigmatique, c’est sûr, mais c’est tout de même une révélation de la Très Sainte Trinité, pour Jean-Baptiste, pour le pauvre au désert, pour celui qui achève toute la grande attente de l’Ancien Testament. (…) Il est beau de voir que le mystère de Dieu nous est révélé, à l’aurore de la Nouvelle Alliance par l’agneau et la colombe. Les pères de l’Eglise aiment beaucoup ces deux symbolismes, et ils aiment à souligner que la colombe et l’animal le plus doux qu’il soit. L’agneau aussi, du reste. Il y a comme une sorte d’alliance entre l’agneau et la colombe, pour manifester la douceur de Dieu.

Père Marie-Dominique Philippe, Suivre l’Agneau

Extrait du p. MD Philippe: aller vers Jésus

Publié le Mis à jour le

Aller vers le mystère de Jésus

La foi nous fait sortir de notre civilisation, si belle et si grande soit-elle, pour nous mettre directement à l’écoute de Dieu (…) La foi nous fait sortir de toutes nos richesses, de tout notre avoir, de toutes nos possessions, de toute notre culture pour que nous allions vers la Terre promise. Et notre Terre promise, nous le savons, c’est le mystère de Jésus. C’est Jésus qui est la « terre de Canaan ». Et nous quittons tout, nous devenons des pauvres. La loi fait de nous des pauvres, elle fait de nous des étrangers à l’égard de toute la culture de notre monde d’aujourd’hui. (…) La foi fait de nous des étrangers, et elle nous lie à Jésus. Alors, nous liant à Jésus, elle reprendra tout ce qu’il y a de vrai dans notre culture ; mais elle fera un discernement, parce qu’il y a dans notre culture quantité de choses qui sont fausses et que nous ne pouvons pas faire le discernement par nous-mêmes. Le discernement se fait donc dans la lumière du Christ. C’est lui qui est la « Lumière du monde ».

Père Marie-Dominique Philippe, Suivre l’Agneau

Extrait du p. MD Philippe: le Verbe dresse sa tente

Publié le Mis à jour le

Il a dressé sa tente en Marie

Le Verbe, étant « devenu chair », a dressé sa tente parmi nous. Il a dressé sa tente en Marie : le mystère de la conception divine du Christ. Là on comprend vraiment qu’il a dressé sa tente. Il l’a dressée au plus intime de l’humanité, dans les entrailles de Marie. Puis il a dressé sa tente en vivant notre vie – car il a mené notre vie. Dans l’Ancien Testament, l’alliance avec Dieu, avec le Verbe de Dieu, impliquait un passage ; c’était la Pâque, et la Pâque, c’est le passage de Dieu. L’Alliance Nouvelle, c’est la présence, Dieu est présent et c’est ce que signifie l’Eucharistie !

Père Marie-Dominique Philippe, Suivre l’Agneau

Extrait du p. MD Philippe: le secret du Père

Publié le Mis à jour le

Le secret du Père

…le secret du Père reste toujours in sinu Patris, « dans le sein du Père ». Voilà pourquoi Jean parle du Verbe, du secret qui est le fruit de la contemplation du Père. En effet la vie de Dieu est une vie contemplative, ce n’est donc pas une vie selon la chair et le sang. L’analogie de la procréation est donc loin de Dieu…

Il y a quelque chose qui est plus proche de Dieu, c’est notre esprit, car « Dieu est Esprit ». Or notre esprit dans il est parfait – et il l’est grâce à l’amour-, contemple et réalise au-dedans de lui-même un secret qui est le verbe. Il faut bien comprendre cette comparaison, ou plutôt cette analogie. L’analogie est une comparaison, mais une comparaison très subtile…

La seconde personne de la Très Sainte Trinité nous est donc révélée dans la Prologue comme le secret du Dieu. « Au commencement le Secret était » – on peut interpréter ainsi….

Le Verbe était auprès de Dieu, vers Dieu, parce qu’il est tout entier tourné vers Dieu. Il provient du Père et il est tout entier tourné vers le Père, parce que ce secret est une personne vivante, c’est le « Verbe de Vie ». Et le Verbe était Dieu. Il est donc un avec Celui dont il procède.

Père Marie-Dominique Philippe, « Suivre l’Agneau »

Extrait du p. MD Philippe : l’Esprit demeure sur Jésus

Publié le Mis à jour le

L’Esprit demeure sur Jésus

J’ai vu l’Esprit tel une colombe descendre du ciel et demeurer sur lui.

L’Agneau appelle la Colombe. Cette première Pentecôte n’est-elle pas aussi comme la figure de la dernière? La « Pentecôte d’amour » n’est-elle pas comme celle-là? N’oublions pas que, dans l’économie divine, ce qui est premier est aussi ultime. Nous, nous pensons toujours à la Pentecôte charismatique, montrée dans les Actes des Apôtres, parce qu’elle fait du bruit, tandis que la Pentecôte qui nous est montrée ici ne fait aucun bruit: elle se réalise au désert, dans la plus grande douceur, à travers le mystère de l’Agneau et le mystère de la Colombe. (…)

Il s’agit vraiment d’un don plénier. Ce n’est plus la Pâque, le passage de Dieu, le passage de l’Esprit. Non, c’est l’Esprit qui demeure sur l’Agneau, parce qu’en Jésus l’Esprit est chez lui ¬alors il demeure.

Père Marie-Dominique Philippe, Suivre l’Agneau

Extrait du p MD Philippe sur la maternité de Marie

Publié le Mis à jour le

La maternité divine de Marie

Le mystère de la maternité divine de Marie projette une lumière ultime sur la maternité humaine. « Toutes les générations me proclameront bienheu­reuse ». Cela veut dire que, dans la pensée de Dieu, la maternité divine de Marie représente bien un sommet ; c’est la maternité par excellence, c’est la maternité humaine la plus parfaite, qui aboutit au mystère même de Dieu et qui montre ainsi comment l’humanité se termine en Dieu, s’achève en Dieu. Il faut donc voir …  comment la première alliance que Dieu a voulu réaliser avec l’humanité est une alliance dans la maternité, et comment cette première alliance dans la maternité est totalement reprise, tota­lement transformée, dans la maternité divine de Marie.

Père Marie-Dominique Philippe, « L’Etoile du Matin »

Extrait du p MD Philippe sur Noël

Publié le Mis à jour le

La formation du Corps du Christ

En devenant Mère de Dieu, dans une pauvreté totale, Marie réalise la chose la plus grande que notre univers ait réalisée : la formation du corps de notre Dieu. Marie devient source de ce chef-d’œuvre divin qui est Jésus. La maternité humaine est liée à tout l’univers et on peut dire que tout l’univers est pour la maternité, pour la fécondité, pour que l’espèce survive. Si donc on comprend que tout l’univers est pour cette fécondité, et que la fécondité de Marie dépasse toutes les autres fécondités, on peut dire que le mystère de la maternité divine de Marie est vraiment la réalisation de ce qu’il y a eu de plus grand dans notre univers : la formation du corps du Christ, la formation du corps de notre Dieu.

Père Marie-Dominique Philippe, « L’Etoile du Matin »