Mois: janvier 2017

Extrait du p. MD Philippe sur le Baptême de Jésus

Publié le Mis à jour le

Le Baptême de Jésus

Comme c’est grand, ce geste du Christ, de demander à Jean-Baptiste de le baptiser, lui, le Fils bien-aimé du Père, le Fils éternellement égal au Père, un avec le Père ! Le baptême est le seul sacrement que Jésus ait reçu. Pourquoi ? Dans le mystère de l’Eucharistie, Jésus est tout entier donné, le mystère de l’Incarnation permet à Jésus de faire que son humanité ne soit que don, et c’est en ce sens-là qu’il est source de l’Esprit Saint. Ici Jésus demande le baptême, et il le reçoit comme s’il avait besoin de le recevoir. Alors on serait tenté de dire : « Ce n’est qu’une manifestation ». Mais non, Jésus le reçoit et il fait cela pour nous, et uniquement pour nous. Nous savons bien que, dans l’ordre de l’éducation, il ne suffit pas de dire ce qu’il faut faire : il faut le vivre soi-même. Et Jésus, recevant le baptême de Jean-Baptiste dans le Jourdain, est le modèle par excellence : lui, source de toute bénédiction, source de tout amour, veut prendre la place de celui qui reçoit tout.

Père Marie-Dominique Philippe, o.p., Homélie 09.01.2006

Extrait du p. MD Philippe sur l’Epiphanie

Publié le Mis à jour le

L’Epiphanie,  fête de l’attraction que la sagesse

L’Epiphanie doit être pour nous la fête de l’attraction que la sagesse exerce sur toute culture humaine et toute grandeur humaine. C’est la sagesse qui attire et elle transforme l’or, l’encens et la myrrhe, symboles de ce que l’homme peut réaliser de plus beau. On éprouve aujourd’hui le besoin de briser pour découvrir la beauté, alors que la beauté est toute dans la tendresse, l’humilité, la petite voie qui doit attirer toutes les cultures, toutes les connaissances humaines, jusqu’aux plus grandes sciences… L’Epiphanie nous manifeste que tout est attiré par ce petit enfant qui est notre Dieu, le fils de Marie et le Fils bien-aimé du Père.

Père Marie-Dominique Philippe, o.p., Homélie 06.01.1999