Présentation de Marie

Extrait du p MD Philippe sur la hâte de la Vierge Marie

Publié le Mis à jour le

La hâte de la Vierge Marie

Marie, petite-fille d’Abraham, petite-fille de David, Marie qui est pleinement et totalement « fille de Sion » , comprend, sous le souffle de l’Esprit Saint, qu’elle doit hâter la venue du Messie par sa soif d’accomplir pleinement la volonté du Père. Sa consécration exprime la hâte de son cœur, le désir ardent de la venue du Messie. Elle comprend la misère de son peuple; et plus on vit un temps de misère, plus on comprend qu’il faut revenir à la source dans l’adoration, dans une adoration tout aimante. La consécration de Marie, c’est cette initiative de son cœur qui revient à la source de l’alliance : le cœur du Père, de celui qui aime son peuple d’une manière si forte, si jalouse. Marie, sous le souffle de l’Esprit, se consacre à Dieu dans l’adoration, et une adoration « en esprit et en vérité » puisque, dans cette consécration, Marie est l’aurore de la Nouvelle Alliance; sa consécration est une anticipation de la Nouvelle Alliance en terre d’Israël avant la venue de Jésus.

Père Marie-Dominique Philippe, « L’Etoile du Matin »

Extrait du p MD Philippe sur la consécration de la Vierge Marie

Publié le Mis à jour le

La consécration de Marie

Se consacrer à Dieu, c’est devenir semblable à Dieu; or Dieu est amour. La consécration virginale implique donc un cœur grand et magnanime, royal, puisque c’est l’écho de la jalousie de Dieu et que la jalousie de Dieu est royale. C’est ce qui fait comprendre comment le mystère de la virginité de Marie implique la fécondité. C’est évidemment de la part de Dieu une grâce purement gratuite que de donner à Marie cette fécondité; mais la virginité préparait, appelait cette fécondité, et c’est pour cela que la Tradition dit que Marie est vierge dans la conception de son Fils, vierge dans l’enfantement et vierge après l’en­fantement, pour nous faire comprendre que tout le mystère de la fécondité maternelle de Marie est enveloppé par le mystère de sa virginité. La virginité enveloppe la maternité, parce que la virginité est source d’amour, de plénitude d’amour.

Père Marie-Dominique Philippe, « L’Etoile du Matin »

Notes de lecture du p. MD Philippe, sur la Présentation de Marie, coopération à la miséricorde

Publié le Mis à jour le

La Présentation de Marie, coopération à la miséricorde

La consécration virginale de Marie s’est faite de façon si secrète, si intime, que l’Ecriture n’en parle même pas de façon explicite. Comprennent ceux qui veulent comprendre.

Plus tard l’Eglise a affirmé cette consécration de Marie ; nous n’avons donc pas le droit de la considérer comme secondaire. Toute l’Eglise du Christ commence là. Dès ce moment, le Père, enveloppant Marie de sa miséricorde, enveloppe son Eglise. Au terme, dans le Ciel, toute l’Eglise sera rassemblée dans cette miséricorde prévenante du Père. C’est pourquoi il est dit qu’« il aura sa demeure avec eux ; ils seront son peuple, et lui, Dieu-avec-eux, sera leur Dieu » ; tout sera remis au Père ; nous serons tous enveloppés dans le mystère de Dieu. Le mystère de l’Immaculée Conception, c’est le grand embrassement du Père, mais ce n’est pas encore l’Eglise. L’élément fondamental de l’Eglise, ce à partir de quoi elle s’organise, c’est ce mystère de consécration virginale. C’est là que Marie coopère de façon efficace et première à la miséricorde du Père.

Père Marie-Dominique Philippe, „Trois mystères de miséricorde“, p. 46-47

Notes de lecture du p. MD Philippe, sur la Présentation de Marie au Temple

Publié le Mis à jour le

La Présentation de Marie au Temple

La seule manière, pour une créature, de se présenter à Dieu, est de se consacrer ; Marie, enveloppée de toute la miséricorde du Père, ne peut se présenter à lui qu’en se consacrant totalement, corps et âme. C’est tout le mystère de la virginité chrétienne, dans son sens le plus fort, le plus profond. C’est vraiment la consécration de tout l’être à Dieu, consécration à son service, en lui étant exclusivement réservé, en lui étant totalement offert et donné. Voilà la première coopération totale de la petite créature, du petit enfant de Dieu, tout enveloppé de la miséricorde du Père, qui expérimente cette miséricorde et, l’expérimentant, répond à Dieu en se consacrant à lui. La consécration jaillit de ce concours plénier de la créature enveloppée de miséricorde avec son Dieu, son Père. Lire la suite »