Marie et l’ESt

Extrait du p. MD Philippe: se reposer en Marie

Publié le Mis à jour le

Se reposer en Marie

La médiation de Marie implique que nous nous reposions en elle comme dans le lieu que Dieu nous a donné pour nous permettre de contempler, d’aimer jusqu’au bout. Reconnaître pratiquement et divinement la médiation de Marie, c’est, dans notre contemplation, nous reposer en elle. C’est nous reposer dans son cœur, dans son cœur transformé par la plénitude de la charité, nous reposer dans son cœur blessé, dans les sept blessures de son cœur. Tant que nous ne nous reposons pas dans le cœur de Marie, nous ne vivons que de la médiation de l’avocate, de la médiation morale. Nous ne vivons pas du mystère propre de la médiation de Marie, celle de la Croix où, ne faisant qu’un avec Jésus, Marie communique à Jean la grâce, la surabondance de grâce, en étant pour lui instrument de l’Esprit Saint. Sous le souffle de l’Esprit Saint, qui nous a été communiqué par la prière de Marie, par l’unité profonde du sacerdoce royal de Marie avec le sacerdoce de Jésus (Jésus et Marie deviennent pour nous sources – sources instrumentales mais sources – du don de l’Esprit Saint), nous comprenons qu’ayant reçu l’Esprit Saint par Marie, nous devons nous reposer en elle -puisque l’instrument ne fait qu’un avec la cause principale. L’Esprit Saint peut donc réclamer de nous, dans notre contemplation, cette attitude de petitesse, de confiance, d’amour à l’égard de Marie, cette attitude qui consiste à nous reposer en elle et même à accepter de ne plus avoir de repos que là.

Père Marie-Dominique Philippe, L’Etoile du Matin

Extrait du p. MD Philippe sur l’Esprit Saint, source d’amour

Publié le Mis à jour le

L’Esprit Saint, source éternelle d’amour pour Marie

La conception immaculée de Marie nous manifeste l’œuvre de l’Esprit Saint en elle, l’emprise de l’Esprit Saint en elle, et elle nous manifeste l’Esprit Saint comme source éternelle d’amour pour elle et pour nous. L’Esprit Saint est le fruit divin, le fruit de l’amour, il est l’amour de l’amour ; mais il est en même temps source, comme le Verbe est fruit et source.

Père Marie-Dominique Philippe, « L’Étoile du Matin »

Extrait du p. MD Philippe sur Marie, instrument de l’Esprit Saint

Publié le Mis à jour le

Marie, instrument de l’Esprit Saint

Pour nous faire comprendre que Marie est pour l’Esprit Saint l’instrument le plus merveilleux, l’instrument qu’il a aimé d’une manière très particulière, saint Louis-Marie Grignion de Montfort nous dit que l’Esprit Saint ne peut pas agir en dehors d’elle, ou du moins qu’il ne le veut pas (car bien sûr il le pourrait), pour que toujours Marie soit l’instrument de prédilection de son action d’amour.

Père Marie-Dominique Philippe, « L’Étoile du Matin »

Extrait du p. MD Philippe sur la préparation à la Pentecôte

Publié le Mis à jour le

Nous préparer à la Pentecôte

La meilleure manière de nous préparer à la Pentecôte, c’est d’avoir cette soif de contemplation, cette soif d’oraison, ce désir intense d’anticiper ce que nous vivrons un jour dans la vision béatifique ; et de faire que toute notre vie soit tendue vers cela. Notre vie n’a d’intérêt que par là. Autrement, ce n’est pas la peine. Le rôle premier de Marie est d’être la Mère de notre oraison, la médiatrice de notre oraison, de notre contemplation. Et elle veut hâter l’heure.

Père Marie-Dominique Philippe, « L’Étoile du Matin »

Extrait du p. MD Philippe, sur l’anticipation de la vision béatifique

Publié le Mis à jour le

L’anticipation de la vision béatifique

Dans la vision béatifique, ce sera dans la lumière que nous naîtrons éternellement de l’Esprit Saint et de Marie ; que nous naîtrons immaculés en elle, sans aucune possibilité de retour en arrière, puisque, à ce moment-là, toutes les conséquences du péché et le péché lui-même auront disparu. Dieu « essuiera toute larme de nos yeux » et nous mettra dans la joie, dans la plénitude de la joie. C’est pour cela que ce qu’il y a de plus intime dans la contemplation nous met dans cette joie, dans cette joie anticipée du ciel. Nous sommes à l’unisson du cœur de Marie, et nous vivons avec elle cette naissance dans l’Esprit Saint, dans son amour. Il faut que nous comprenions de plus en plus, dans cette expérience intérieure, comment il doit y avoir, par notre désir et notre soif de contemplation, cette anticipation de ce que nous vivrons un jour éternellement. Là, l’action de Marie est très forte.

Père Marie-Dominique Philippe, « L’Étoile du Matin »

Extrait du p. MD Philippe sur Marie, icône de l’Esprit Saint

Publié le Mis à jour le

Marie, icône de l’Esprit Saint

Tous les mystères de la vie de la Très Sainte Vierge nous aident à découvrir le mystère de l’Esprit Saint. Marie est comme l’icône de l’Esprit Saint, une icône divine qui reflète pour nous le mystère de la vie de l’Esprit Saint. Elle est cette icône vivante portée par l’Esprit Saint, enveloppée de lui et reflétant pour nous son mystère. Chacun des mystères de la vie de la Très Sainte Vierge doit nous aider à découvrir le mystère de l’Esprit Saint. Il faut s’efforcer de saisir ce lien d’unité.

Père Marie-Dominique Philippe, « L’Étoile du Matin »

Extrait du p. MD Philippe, naître par Marie

Publié le Mis à jour le

Naître par Marie

Marie est l’instrument par excellence de l’Esprit Saint, et l’Esprit Saint veut qu’elle exerce sur nous ce rôle de Mère, c’est-à-dire : que nous soyons enfantés à la grâce en elle et par elle ; par l’Esprit Saint, certes, mais par l’Esprit Saint se servant de Marie. C’est à l’intérieur du mystère de l’Immaculée Conception que nous naissons à la vie divine, sous l’action de l’Esprit Saint et de Marie. Voilà ce que signifie « naître de l’esprit et de l’eau ». Nous naissons grâce à l’action de l’Esprit Saint et à l’action actuelle de Marie sur nous – l’Esprit Saint se servant d’elle comme d’une mère et voulant qu’elle soit Mère de notre grâce.

Père Marie-Dominique Philippe, « L’Étoile du Matin »