Extrait du p. MD Philippe: la victime par excellence

Publié le Mis à jour le

L’Agneau est la victime par excellence

Ce mystère de l’Agneau annoncé depuis le début et repris constamment à travers les prophètes comme la victime par excellence. L’agneau est en effet la victime par excellence, la victime tout pure, la victime innocente. Le jeune taureau n’exprime pas cette innocence, cette pureté de l’agneau, la limpidité de celui qui est une victime d’amour, toute d’amour. En effet, le véritable Agneau est une victime qui n’est pas offerte par quelqu’un d’autre comme dans l’ancien testament, c’est une victime qui s’offre elle-même et c’est cela, la pureté de la victime ; c’est cela, l’innocence de la victime ; c’est cela, la grandeur de la victime, victime d’amour ne peut être qu’offerte d’elle-même: il y a certes, extérieurement, la violence des hommes, des bourreaux, mais au-delà il y a la douceur et la force de l’Agneau qui s’offre en victime d’amour.

Père Marie-Dominique Philippe, Conférence AFC, 1991