Thomas d’Aquin

Notes de lecture du p. MD Philippe, sur saint Thomas d’Aquin

Publié le Mis à jour le

Saint Thomas

Il y a chez saint Thomas un regard contemplatif extrêmement net, qui seul peut faire comprendre ce qu’est la théologie de saint Thomas. C’est bien pour cela que l’Eglise considère saint Thomas comme le « docteur commun », c’est-à-dire celui qui est « docteur » pour toute l’Eglise, qui a une place particulière en raison de la limpidité de son regard, de sa pénétration du mystère de la foi, du mystère de la Révélation. Quand on lit saint Thomas, on est toujours frappé de voir qu’il disparaît, en ce qu’il y a d’individuel, devant la Révélation elle-même. C’est le mystère de Dieu qui l’intéresse. C’est du reste ce qu’on rapporte de lui: « Je cherche Dieu. » Le seul désir du jeune Thomas d’Aquin, dès son enfance, était de connaître Dieu. Et c’est resté le seul désir de toute sa vie: connaître Dieu et vivre de lui, par Jésus et en Jésus, Fils bien-aimé du Père et Dieu lui-même, qui nous conduit au Père. Lire la suite »

Notes de lecture du p. MD Philippe, sur St Thomas d’Aquin

Publié le Mis à jour le

 Saint Thomas d’Aquin

On peut dire que si frère Thomas a pénétré aussi profondément dans le mystère de Dieu, c’est grâce à son amour si personnel et si intense du Christ-Sauveur. Pour lui, il a tout quitté. Il s’est fait « frère mendiant » pour le suivre, ayant compris qu’il n’y a qu’une seule porte pour pénétrer dans le Royaume de Vérité, le Christ crucifié. Si frère Thomas a pénétré aussi profondément dans le mystère de l’homme, c’est évidemment grâce à son travail et à sa lecture approfondie d’Aristote, mais c’est surtout par ce contact immédiat et divin avec Jésus. Le visage de Jésus enfant près de sa Mère lui a révélé Dieu dans sa totale simplicité; le visage du Christ adulte lui a montré la grandeur de l’homme: le plus beau des enfants des hommes révèle au théologien la vraie noblesse de l’homme. Le visage du Christ crucifié lui a montré la gravité du péché, sa monstruosité, et l’intensité de l’amour miséricordieux; le silence de l’Eucharistie lui a fait comprendre l’unité d’Amour du Christ et de ses membres, l’unité de l’Eglise.

 

Père Marie-Dominique Philippe, « Saint Thomas, docteur, témoin de Jésus »