Mois: septembre 2014

奉 獻 誦 與小德蘭一起做退省 費道明神父

Publié le Mis à jour le

Passage traduit en chinois, du livre du père Marie Dominique Philippe, « L’Acte d’offrande », retraite sur la petite Thérèse:

奉 獻 誦

與小德蘭一起做退省

費道明神父

passage en chinois de l’acte offrande de Thérèse

Témoignage d’une soeur, de Suisse

Publié le Mis à jour le

Témoignage sur le p. Marie-Dominique Philippe

J’ai eu la grâce de rencontrer le p. Marie-Dominique Philippe à Genève en 1998, lors d’une conférence qu’il donnait sur la Miséricorde pendant le Carême.

J’ai tout de suite été frappée par sa voix, nous étions nombreux à l’écouter dans un très grand silence pour ne pas perdre une seule de ses paroles, cette voix qui murmurait paraissait s’adresser à chacun de nous personnellement, nous livrant un secret à l’oreille, le secret de l’amour du Père pour nous.

J’ai été bouleversée par cette conférence qui a complètement changé mon regard sur le Père, la Miséricorde, et m’a permis de retrouver le sacrement de réconciliation avec une nouvelle ferveur, alors que j’en étais restée éloignée pendant plusieurs années.

La joie du p. Philippe m’a marquée aussi, il s’adressait à ses frères pendant sa conférence, par exemple il avait désigné le plus jeune en souriant, alors qu’il commentait l’Evangile de la femme adultère, « eux s’en allèrent un à un, à commencer par les plus vieux » (Jn 8, 9), et cette simplicité, cette attention fraternelle m’avait touchée. Tous les frères étaient très unis autour de leur père.

Quelques mois plus tard, j’allais le retrouver à St-Jodard, et à nouveau sa conférence sur St-Jean allait me transpercer le cœur. Tout ce que j’avais toujours cherché se trouvait dans ses paroles, répondant à ma soif de Dieu, j’avais l’impression d’être arrivée au port, là où Dieu m’attendait. Lire la suite »

Témoignage de Katia, de France

Publié le Mis à jour le

J’ai rencontré le père Marie-Dominique Philippe entre 2002 et 2006 lors des festivals Agapé et forums Amour et Vie à Genève, le forum en 2004 des oblats à Paray-le-Monial, le pèlerinage à Rome à l’occasion des 30 ans de la communauté, la fête de ses 70 ans de sacerdoce à Ars. Encourageant ses frères dans de telles initiatives (Agapé, Forum Amour et Vie…), il incarnait la sagesse avec une jeunesse intellectuelle et enthousiaste. La continuité entre ce que je vivais à la paroisse de Genève et lors de tels rassemblements, me portait au niveau de la charité et de la foi, enrichissait ma recherche de vérité et l’ouverture aux non croyants par le moyen de la philosophie. En effet, le père MDP transmettait tant cette soif de recherche et d’amour par sa vie, ses enseignements, ses prédications, homélies. Il s’effaçait derrière tous ces dons partagés !

Cette transmission demeure bien visible chez ses fils et filles spirituels. Lire la suite »

Article du p. MD Philippe, sur la Croix glorieuse

Publié le Mis à jour le

La Croix glorieuse, 14 septembre

Le mystère de la Croix glorieuse est notre sagesse. En affirmant que le Christ « est devenu pour nous sagesse », saint Paul veut nous dire que Jésus crucifié est celui qui donne à toute notre vie chrétienne son sens véritable. C’est bien dans la lumière de la Croix que toute notre vie de chrétien s’éclaire; en dehors de cette lumière, elle est incompréhensible, inintelligible; elle est même folie et scandale.

C’est en vivant le mystère de la Croix que Jésus est notre Sauveur. C’est en offrant sa propre vie de Fils bien-aimé du Père et de Marie qu’il nous attire vers lui et nous communique son amour pour le Père (en le glorifiant) et pour les hommes (en les sauvant).

Pour vivre de cette sagesse, il faut bien saisir que le mystère de la Croix du Christ, considéré de l’extérieur (d’un point de vue psychologique, sociologique, politique), est le plus terrible échec; au bout de trois ans de vie apostolique, les résultats sont lamentables: trahi par un ami, renié par celui sur qui il comptait d’une manière toute spéciale, abandonné par les autres disciples — un seul est fidèle… Le labeur apostolique de trois années n’a aucun résultat: le peuple n’a jamais été aussi proche de ses grands prêtres, qui ont décidé de tuer Jésus: poussé par les grands prêtres, le peuple préfère la libération de Barabbas à celle de Jésus, et demande à Pilate de le crucifier.

Considéré dans la lumière de la sagesse de Dieu, le mystère de la Croix nous manifeste tout l’amour du Christ pour le Père et pour les hommes. Jésus accepte avec amour cette croix ignominieuse; il accepte avec amour tous ces rejets, qui deviennent pour lui des moyens de proclamer son amour pour le Père et pour les hommes. C’est dans une obéissance aimante au Père qu’il vit sa crucifixion, c’est en prenant notre place de pécheurs, d’esclaves du péché, qu’il s’offre dans une telle pauvreté. Le mystère de la Croix est vécu par Jésus dans un amour infini pour le Père et pour nous. Jésus vit ce mystère pour glorifier le Père en montrant l’absolu unique de son amour; toutes les pauvretés, les souffrances, les tristesses, et jusqu’à la mort, sont assumées dans une volonté d’amour, une volonté d’offrande de tout lui-même. Jésus ne garde rien pour lui, son amour pour le Père absorbe tout. Tout est brûlé par ce Feu intérieur.

Cet amour pour le Père est source de son amour pour nous. C’est le même amour, qui assume tout pour glorifier le Père et nous sauver.

Père Marie-Dominique Philippe, article écrit en vue du pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle et de la Journée Mondiale de la Jeunesse, paru en septembre 1989

Article du p. Daniel Ange, 8 septembre 2006

Publié le Mis à jour le

ÉTOILE NEUVE SCINTILLANT AU FIRMAMENT DE L’ÉGLISE

Je veux laisser résonner en écho l’encièlement récent de père Marie-Dominique Philippe, cet Enfant de Dieu, cet Enfant-Lumière, humble et ardent serviteur de la Vérité.

Le titre de ce petit témoignage personnel est de Dieu, à qui je dois les droits d’auteur :  » Les sages brilleront comme le firmament en toute sa splendeur. Et ceux qui sont des maîtres de justice pour la multitude resplendiront comme des étoiles, pour les âges sans fin. «  (Dn 12,3)

Un Maître : Dieu sait s’il l’a été, au long de… 70 ans de prédication inlassable, nous essoufflant tous, à la manière d’un Jean-Paul II.

Étoile, car il n’a pas cessé de faire briller l’Étoile des Mages, que la Liturgie orientale assimile à la Vérité, pour conduire un grand nombre, échelonnés sur plusieurs générations, jusqu’à la crèche où l’on tombe à genoux pour adorer en silence. Cette Vérité, il l’a laissée resplendir dans tout son éclat jusqu’au soir couchant de sa vie, en sa phase terrestre.

Grâce à lui, tant d’entre nous se sont laissé guider par cette étoile, toujours matinale, qu’il aimait comparer à Marie. Marie ! Il l’a chantée comme nul peut-être ne l’a fait depuis saint Bernard (jamais je n’ai entendu méditation si profonde sur Marie au pied de la Croix). Lire la suite »

Intervention de Frederic Tavernier-Vellas, Rencontre de Saltillo

Publié le Mis à jour le

Hommage au père Marie Dominique Philippe

par Frederic Tavernier-Vellas

http://youtu.be/-LFJNo6KBVI

Intervention de Christian et Catherine Rendu, Rencontre de Saltillo

Publié le Mis à jour le

 

Pourquoi défendre le père MD. PHILIPPE ?

 Chers amis,

Fr Wandrille m’a donné 7 mn. Il ne m’en voudra pas si je prends quelques secondes pour manifester avec Catherine, notre amitié à Laura Valdez, son mari et à tous les amis qui l’accompagnaient en France en 2009.

Pour quoi donc défendre le père PHILIPPE ?

Pourquoi témoigner de ce que nous avons vécu dans notre rencontre avec le père et de ce que nous avons observé dans son sillage ? 

Défendre le père est un retour au réel.

Depuis le retour à Dieu du père PHILIPPE, nous avons tous observé au sein de la communauté la prolifération des murmures, la montée en puissance du cléricalisme, particulièrement sensible au forum des oblats de 2009, l’emprise du pouvoir de l’opinion dans les affaires récentes, autant de dérives que le père abhorrait. Les accusations de 2013, et le chaos communautaire qui l’accompagne désormais, n’en sont que l’aboutissement.

Il importe aujourd’hui de tout reprendre, et de revenir à la source. Le père a tout donné, avec un don personnel à chacun. Aujourd’hui, il nous regarde et nous attend certainement.

Vous connaissez tous son attachement à la fidélité, à la réciprocité, et à la recherche de la vérité. Nous y avons adhéré avec toute notre âme et toute notre intelligence. Aujourd’hui, c’est au tour de notre volonté d’y adhérer, avec le zèle du disciple aimant. Lire la suite »