Extrait du p. MD Philippe: la famille, premier lieu d’éducation

Publié le Mis à jour le

La famille, premier lieu de l’éducation

La famille est, et reste, le premier lieu de l’éducation. La première éducation est toujours familiale et, par le fait même, c’est là qu’on touche en premier lieu les difficultés actuelles. Certes il y a actuellement des familles chrétiennes merveilleuses, étonnantes de simplicité et de générosité et qui, du point de vue de l’éducation, ont quelque chose de très grand ; on est en admiration devant cela. Mais à côté de cela il y a une puissance étonnante qui affaiblit la famille, et les jeunes foyers profondément chrétiens connaissent bien les difficultés qui surgissent dès que l’enfant se trouve en contact avec d’autres. Devant cela, il y a une tactique qui consiste à fermer les portes pour éviter le contact avec ceux qui ne sont pas élevés de la même façon… et on reste un peu enfermé. Mais on sait que cela ne peut pas être une solution, parce que très vite l’enfant, à l’école, au collège, est en contact avec d’autres et la famille doit nécessairement s’ouvrir ; et quand elle s’ouvre, elle perd sa force, c’est inévitable. On essaie, autant que possible, que les contacts soient bons, mais c’est très difficile.

Père Marie-Dominique Philippe, Conférence AFC, 2000