Extrait du p. MD Philippe: « Au commencement… »

Publié le Mis à jour le

Au commencement…

Quand on regarde attentivement l’Écriture, on voit qu’il y a divers « commencements ». Cela peut être très déroutant à première vue, mais c’est aussi très beau si on essaie de comprendre en les regardant successivement. Or nous devons le faire, puisque Vatican II nous demande de reprendre toute la théologie dans la perspective de l’économie divine (au sens où l’entende les Pères de l’Église), c’est-à-dire d’entrer dans la grande pédagogie de l’Esprit Saint. (…) Il commence tout de suite par le sommet, par le parfait : c’est le propre de l’amour. Nous, nous commençons par l‘imparfait : l’Esprit Saint, lui, commence par le parfait. (…)

Le commencement de la Genèse: « Au commencement Dieu créa le ciel et la terre. ». Je note cet autre « commencement », un très beau passage du Livre des Proverbes, où il est dit (c’est la Sagesse qui parle) : « Dès l’éternité je fus fondée, dès le commencement, avant l’origine de la terre. »

Puis il y a l’autre « commencement », au début de l’Évangile de saint Jean ; il y en a un autre dans la Première Épître de saint Jean, et enfin, il y a la vision de l’Apocalypse … et qui est un commencement à partir de la Croix.

Père Marie-Dominique Philippe, « Suivre l’Agneau », tome I