Extrait du p. MD Philippe sur l’être premier

Publié le Mis à jour le

L’Être premier

C’est à partir de la personne humaine, qui est la plus parfaite des réalités que nous pouvons expérimenter, que se pose la question de l’existence d’un Etre premier. En effet, si l’homme est la réalité la plus parfaite et l’Etre premier, il n’a qu’à être lui-même ; mais si l’homme dépend d’une Réalité première, au-dessus de lui, il a le devoir de la connaître dans la mesure où il le peut : reconnaître qu’il existe un Etre premier, le Créateur de son âme spirituelle et le Seigneur de l’univers, gardien de son corps dont ses parents sont la cause propre. Si l’homme a une âme spirituelle, d’où vient-elle ? Elle ne peut provenir des parents. Ceux-ci ne sont pas source d’un être spirituel, puisqu’ils sont liés à la matière et que leur intelligence n’est pas première. L’intelligence humaine, qui dépend de ce qui est, ne peut pas être source d’une autre intelligence humaine. Un homme peut éduquer, former un autre homme par son intelligence, mais il n’en est pas la source : son intelligence n’est pas substantielle. Se pose donc la question : « Y a-t-il une source première de mon intelligence, de mon âme spirituelle ? »

Père Marie-Dominique Philippe, article paru en 2003