Extrait du p. MD Philippe, le philosophe est serviteur

Publié le Mis à jour le

Le philosophe est serviteur

Ce n’est pas seulement pour lui-même que le philosophe est philosophe : il doit être serviteur des hommes, pour leur indiquer le chemin en leur rappelant leur finalité, le sens de leur vie. Il était déjà très difficile de le découvrir à l’époque d’Aristote, mais c’est encore beaucoup plus difficile aujourd’hui, parce que nous avons plus de vingt-cinq siècles de recherche philosophique derrière nous… Mais si nous faisons de la philosophie, c’est en raison de cet amour profond que nous avons pour l’homme et pour tous les hommes, surtout pour ceux qui ont le plus de peine à découvrir le sens de leur vie, la vérité.

Père Marie-Dominique Philippe, Article paru en 2003