Extrait du p. MD Philippe sur la pollution

Publié le Mis à jour le

La pollution

Si l’on s’inquiète aujourd’hui avec raison de la pollution de l’air, de la mer et bientôt de la terre, si l’on prend conscience de l’urgence de ce problème (car c’est vraiment la survie biologique de l’espèce humaine qui est en cause), on devrait, si l’on était un peu lucide, s’inquiéter encore beaucoup plus profondément de la pollution du milieu culturel en lequel les jeunes doivent développer leur esprit et leur cœur. Car si la pollution du milieu biologique peut favoriser l’éclosion de toute espèce de cancers, la pollution du milieu culturel peut favoriser l’éclosion de toutes sortes de fausses idéologies, mal encore plus effrayant au niveau du développement de l’intelligence et du cœur de l’homme.

Devant ce danger, on ne peut demeurer indifférent : il n’y a pas de neutralité possible, car la neutralité serait déjà une sorte de compromission. Notre  intelligence n’est-elle pas faite pour la découverte de la vérité ? Notre cœur n’est-il pas fait en premier lieu pour la découverte de la personne humaine, pour l’aimer comme un ami ?

Père Marie-Dominique Philippe, « Lettre à un ami »