Extrait du p MD Philippe, sur l’amour du coeur de Jésus

Publié le Mis à jour le

L’amour infini du cœur de Jésus

L’œuvre de la Croix est certes la plus grande des œuvres, il ne peut pas y en avoir de plus grande ; c’est, comme Jésus lui-même le dit, l’œuvre de Dieu, l’œuvre du Fils bien-aimé, l’œuvre de l’homme parfait qui n’est qu’amour. Cependant cette œuvre, si grande soit-elle, n’est pas adéquate à l’amour, elle n’exprime qu’insuffisamment l’intensité d’amour du cœur de Jésus qui est infinie. Dans le cœur de Jésus, il y a un amour infini pour le Père, et l’œuvre de la Croix est limitée, l’holocauste de la Croix est limité. Si divin soit-il, cet holocauste reste une œuvre. Jésus, dans son cri, exprime donc le désir le plus profond de son cœur : que tout soit brûlé pour le Père.

Père Marie-Dominique Philippe, «J’ai soif »