Extrait du p. MD Philippe, nous sommes faits pour la Jérusalem céleste

Publié le Mis à jour le

Pour la Jérusalem Céleste

Le terme de l’Apocalypse, c’est la Jérusalem céleste ; nous sommes faits pour la Jérusalem céleste. Et la Jérusalem céleste descend d’en haut : on la reçoit dans l’espérance. Ce n’est pas nous qui la fabriquons. Oui, nous coopérons, mais c’est en premier lieu l’œuvre de la grâce de Dieu. Nous avons tous reçu gratuitement la foi, l’espérance et la charité ; cependant nous sommes tous responsables de la croissance de notre foi, de notre espérance et de notre charité. Nous devons donc les nourrir, et l’Apocalypse les nourrit. Si donc nous voulons atteindre ce terme glorieux de la Jérusalem céleste — or nous le désirons tous —, lisons l’Apocalypse. C’est pour notre éternité que nous la lisons.

Père Marie-Dominique Philippe, note d’une conférence AFC, 1990