Extrait du p. MD Philippe sur l’Ange de l’Apocalypse

Publié le Mis à jour le

L’envoi de l’Ange

L’Apocalypse parle beaucoup des anges, et il ne faut pas oublier que le mot latin angelus vient du grec aggelos qui signifie « messager », « envoyé ». Jean, dans son Evangile, parle de Jésus comme de « celui que le Père a envoyé », et le rôle des anges est d’être des envoyés de Dieu pour nous. Les anges sont toujours investis d’une mission, et ils nous sont révélés par leur mission elle-même. Or l’Eglise affirme que Marie est la Reine des anges et la Reine des prophètes.

Posons-nous une première question : Marie, qui a été donnée à Jean à la Croix pour être sa Mère, est-elle absente de l’Apocalypse ? Je ne le crois pas. Au cœur de l’Apocalypse, il y a « la Femme ». Mais aussi, si Marie est la Reine des prophètes, serait-elle absente de cette grande « révélation de Jésus Christ » à Jean ? Cela semble impossible. Il y a donc là une médiation de Marie. Elle est voilée, et ce n’est pas étonnant (la médiation de Marie est toujours voilée), mais il y a une médiation. « Il l’a signifiée par l’envoi de son ange. » Peut-on dire que Marie, la Reine des anges, est envoyée ?

Père Marie-Dominique Philippe, note d’une conférence AFC, 1990