Extrait du p. MD Philippe, l’enfant qui agonise

Publié le Mis à jour le

Sauver l’enfant qui agonise

Le Père, le Créateur, ne demande-t-il pas à son Fils de sauver l’enfant qui agonise ? Si nous sommes attentifs à l’oeuvre propre du Christ qui recrée toute chose, ne pouvons-nous pas dire qu’à la Croix Jésus répond à la demande du Père ? A la Croix Jésus redonne vie à l’humanité, il écoute la demande du Père. Saint Jean nous dit d’une façon très explicite que Jésus accomplit dans l’obéissance l’oeuvre du Père, parce que le Père la lui a demandée. Il faut pourtant bien comprendre ce qu’est l’obéissance du Fils bien-aimé à l’égard du Père. Nous, nous ramenons toujours l’obéissance à des commandements impératifs ; mais quand le Père demande quelque chose à son Fils bien aimé, ce n’est pas un ordre impératif, c’est comme une prière : il expose au Fils bien-aimé les désirs de son coeur. A la Croix le Père présente à Jésus, à son Fils bien-aimé, l’humanité en état d’agonie, cette humanité complètement défigurée et qui ne se reconnaît plus… Le Père présente à Jésus l’enfant qui agonise et Jésus, par son holocauste d’amour, par le mystère de la Rédemption qui est l’oeuvre de l’Epoux, redonne vie à l’enfant, redonne vie à l’image de Dieu qui est en nous.

Père Marie-Dominique Philippe, Suivre l’Agneau