Du p. MD Philippe, le commandement et la parole

Publié le Mis à jour le

Commentaire de la première Épître de saint Jean

Le commandement et la parole

Bien-aimés, ce n’est pas un commandement nouveau que je vous écris, mais un commandement ancien que vous aviez dès le commencement ; et le commandement ancien, c’est la parole que vous avez entendue.

La parole, la Loi, c’est le commandement ancien. On pourrait se demander quelle différence il y a entre le commandement et la parole. Le commandement ancien, c’est la parole que vous avez entendue. Alors comment se fait-il que le commandement puisse être parole ? C’est aussi très important pour comprendre l’esprit johannique. Ce ne sont pas des confusions. C’est un regard divin de sagesse. (…)

Le commandement ancien, c’est la parole que vous avez entendue. Il faut bien saisir cela. Pour nous, sur le plan philosophique, un commandement vient de celui qui a autorité et qui communique un ordre. Tout commandement implique un ordre. C’est l’imperium de celui qui a autorité qui va se transmettre à celui qui obéit. Il y a une communication de l’imperium. C’est cela, le commandement, tandis que la parole exprime ce que je connais. Je transmets ce que je connais par la parole. Ce que je transmets n’est pas toujours d’ordre pratique ; cela peut être une conversation, ou une parole qui conduit à la méditation et à la contemplation, ou autre chose. Jean connaît très bien tout cela ! Il ne faut pas croire qu’il ne le sait pas, mais il a la liberté absolue du vieillard, de l’ami, de celui qui est mû par le Saint-Esprit et qui alors ne confond pas mais unit commandement et parole.

Père Marie-Dominique Philippe, Notes de conférence 1988