Extrait du p. MD Philippe, le philosophe

Publié le Mis à jour le

Le philosophe

La meilleure définition du philosophe à mon sens, celle à laquelle je reviens toujours, c’est celle de Péguy, qui n’était pas un philosophe (…) Péguy nous dit, à sa manière, qu’il n’y a que deux espèces de personnes, les gens qui descendent le fleuve et ceux qui remontent à la source; et c’est comme ça qu’il distingue les philosophes des non-philosophes. Quantité de personnes descendent le fleuve, et c’est facile: les morts aussi descendent le fleuve, et même les cadavres descendent le fleuve plus vite que les autres (…)

Certains, qu contraire, veulent remonter à la source. Et Péguy ajoute: c’est difficile de remonter à la source, c’est pénible, il faut accepter d’être seul. C’est très juste. Péguy ne donne pas là une définition, mais décrit une attitude intérieure qui consiste à chercher la vérité. Pour moi, c’est cela, le philosophe: c’est celui qui cherche éperdument la vérité. Non pas pour la posséder, mais pour être possédé par elle, pour être pris par elle.

Père Marie-Dominique Philippe, Les Trois Sagesses