Extrait du p. MD Philippe sur l’acte de foi de Marie

Publié le Mis à jour le

L’acte de foi de Marie

Un acte de foi chrétien nous agrandit à la dimension de Dieu : on se met directement à l’école de Dieu. Il ne s’agit pas de ce que nous avons compris — cela, c’est bon pour passer des examens ! mais Dieu, heureusement, ne nous fait pas passer d’examens. Il nous demande d’avoir cette bonne volonté, d’adhérer entièrement à ce qu’il réclame de nous : Fiat mihi secundum verbum tuum, « Qu’il me soit fait selon ta parole ; non pas selon ce que j’ai compris, mais selon ce que tu veux ». Dieu nous demande de nous mettre dans une dépendance totale à l’égard de ce qu’il veut pour nous, au lieu d’avoir notre « petit plan » ; car les petits plans que nous faisons ne correspondent jamais au plan de Dieu ! (…)

Faire un acte de foi, c’est se mettre dans une dépendance totale, absolue, à l’égard de la sagesse de Dieu, vouloir adhérer à cette sagesse telle qu’elle se donne à nous, sans comprendre. Le croyant est celui qui accepte cette situation d’extrême dépendance ; il accepte de ne pas comprendre, de ne pas saisir, pour recevoir gratuitement l’enseignement de Dieu, la parole de Dieu qui lui est donnée, et tout ce que Dieu veut et attend de lui.

Père Marie-Dominique Philippe, Conférence, 15 août 2001