Extrait du p. MD Philippe, sur la lutte du Carême

Publié le Mis à jour le

Le temps du Carême selon saint Benoît : la lutte

La vie chrétienne ici-bas est une lutte; le Royaume de Dieu est aux violents. Le chrétien ne cesse de conquérir ce royaume d’amour et de vérité. Sachant que le tentateur est toujours prêt à le séduire, en se servant des complicités qui se trouvent en lui en raison des conséquences du péché originel, il ne doit cesser d’acquérir des « moeurs guerrières ». C’est pourquoi plus il progresse dans l’amour et l’acquisition des vertus – plus il devient un « pacifique », plus ce progrès et cette acquisition réclament de lui une intensité de lutte.

Père Marie-Dominique Philippe

« Analyse théologique de la Règle de saint Benoît »