Quelques questions d’un interview au p. MD Philippe, 1992 (II)

Publié le Mis à jour le

Questions au père Marie-Dominique Philippe

Si vous pouviez faire un miracle… quel serait-il ?

Celui de l’Eucharistie. J’ai reçu la grâce sacerdotale infinie d’être l’instrument de ce miracle par excellence: la toute-puissance de Dieu au service de l’Amour qui se livre sous les apparences les plus humbles.

Comment aimeriez-vous mourir ?

Comme Marie. Tout offert, par pur amour, en donnant tout, dans une pauvreté radicale, c’est-à-dire sans gloire humaine, car elle est, avec l’orgueil, le plus grand obstacle à l’amour.

Etat présent de votre esprit ?

… Un peu plus pauvre. Le vieil Aristote le disait déjà : offrir son intelligence à Dieu, c’est la chose la plus belle. J’essaie…

Votre devise ?

«Veritas». La vérité, c’est Jésus. Mon bonheur c’est, comme saint Jean, de suivre l’Agneau partout où il va.

Le mot de la fin que vous préférez ?

« Tout est grâce »… comme dit la petite Thérèse.

Interview du père Marie-Dominique Philippe,

paru dans le journal « Famille Chrétienne » 1992