Extrait du livre « Une Nouvelle Pentecôte », un déferlement de miséricorde

Publié le Mis à jour le

La miséricorde, force de résurrection

Jésus est l’homme de douleur, comme Fils bien-aimé du Père, comme Fils de la Femme, comme étant celui qui est tout proche de chacun de nous, et de chacun de nous souffrant, blessé. Jésus, non seulement est tout proche de nous, mais il nous aime du même amour dont il aime le Père, et c’est pour cela que son amour a une force de résurrection, une force d’efficacité divine. Jésus peut, par sa miséricorde toute-puissante de Fils bien-aimé du Père, être là pour panser nos blessures et se servir de ces blessures pour nous donner un cœur nouveau, un esprit nouveau, une sensibilité nouvelle, pour nous donner un nouvel élan de vie1.

Fr. Philippe-Marie « Il nous aime du même amour dont il aime le Père. » C’est vraiment le cœur de ce texte du père Philippe. Et quel est donc cet amour ? C’est l’Esprit saint. Je pense que c’est peut-être le secret de tout. La miséricorde, c’est l’Esprit saint qui entend le cri du malheureux. C’est peut-être cela, la nouvelle Pentecôte d’amour que nous attendons, et que nous vivons déjà…

Toute sa vie, le père Philippe a prêché ce grand mystère d’amour que nous attendons. C’est la petite Marthe Robin2 qui l’avait conduit à cela. Une nouvelle Pentecôte d’amour, c’est un déferlement de miséricorde. La fin du monde se vivra dans un déferlement de miséricorde, parce que Dieu veut sauver tous les hommes. Et cette intention qu’il a, Dieu ne peut pas se résoudre à ce qu’elle n’embrasse pas l’univers tout entier. Alors bien sûr, Dieu laisse à l’homme une liberté totale. Mais quand Dieu voit le déferlement du mal, cela déclenche cette espèce d’ouverture de son secret éternel dans lequel il va embrasser l’humanité. L’accolade du Père, c’est cela la fin du monde ! Dieu n’a qu’un seul désir, c’est que l’homme n’ait plus peur d’être tellement aimé qu’il devienne fils de Roi.

Marie a retenu cette parole de Jésus au pied de la Croix : Je suis la Résurrection3. Jésus est la Résurrection, et c’est cela la miséricorde. Il est capable de faire de la mort une ouverture à la vie la plus grande qui soit. Le Verbe devient chair jusque dans la mort pour révéler cette vie qui vient du Père.

Au fond, la Croix est une source immense de vie qui vient féconder toutes nos morts, toutes nos souffrances, et Marie est celle qui reçoit cette grâce de lumière en tout premier lieu. La résurrection du cœur, de l’âme et de l’esprit, c’est très grand. La miséricorde réalise comme une assomption de notre âme dans le cœur du Christ. Nous en vivons déjà.

L’Esprit saint est envoyé en mission dans le monde, pour se joindre à tout esprit humain, même le plus pervers, pour témoigner de la merveille du cœur de Dieu qui veut réaliser en tout homme une résurrection des cœurs.

Vous pouvez commander ce livre aux adresses suivantes:

lagelinotte55@yahoo.fr ou amisdupmdphilippe@orange.fr

1Marie-Dominique Philippe, o.p., conférence spirituelle, novembre 1991.

2« Seigneur, envoyez votre Esprit et tout sera créé, et vous renouvellerez la face de la terre. Seigneur, renouvelez votre première Pentecôte. » Prière de Marthe Robin.

3 Jn 11, 25