Notes de lecture du p. MD Philippe, l’Immaculée Conception, fruit de la Croix

Publié le Mis à jour le

L’Immaculée Conception

Quand Marie apparaît à Bernadette (à Lourdes) en disant : « Je suis l’Immaculée Conception», elle nous montre peut-être ce qu’est le désert de Dieu; elle nous montre peut-être ce qu’est pour nous ce lieu de prédilection choisi par Dieu, et qui lui est tout réservé. Le désert de Dieu, n’est-ce pas cette terre nouvelle, cette terre immaculée, ce lieu d’une limpidité et d’une pureté absolues qu’est le mystère de Marie dans son Immaculée Conception ? Ce qui est certain – l’Église l’a proclamé-, c’est que Marie est vraiment immaculée dans sa conception. Elle est donc vraiment le chef-d’œuvre de Dieu : chef-d’œuvre du Dieu-Créateur et chef-d’œuvre de la Rédemption. Cette « conception immaculée » est à la fois le don que le Dieu-Créateur lui fait de son âme spirituelle, créée dès sa conception humaine, et le don que le Père, le Fils et l’Esprit lui font de la plénitude de grâce, communiquée en vertu des mérites de la Croix du Christ. Cette plénitude de grâce est le fruit le plus éminent et le plus caractéristique de la Croix.

Père Marie-Dominique Philippe, « L’Etoile du Matin »