Notes de lecture du p. MD Philippe sur l’Immaculée Conception, chef d’oeuvre de la miséricorde

Publié le Mis à jour le

L’Immaculée Conception, chef d’oeuvre de la miséricorde

Marie nous est donnée comme Mère par Jésus lui-même pour que nous vivions le même mystère qu’elle ; tout son mystère. Qui est-elle ? « Qui est celle-ci qui monte du désert ? ». Marie est le chef-d’oeuvre de la miséricorde du Père : elle est la créature, la femme par excellence, le chef-d’oeuvre de la Création ; et elle est le chef-d’oeuvre de la Rédemption accomplie par le Christ, le Fils bien-aimé du Père. C’est en elle que nous pouvons « goûter et voir » la bonté miséricordieuse du Père ; c’est par elle que nous pouvons expérimenter divinement et vivre le plus adéquatement de la miséricorde du Père. (…)

La miséricorde du Père n’est-elle pas ce que nous avons le plus à redécouvrir aujourd’hui ? Dieu est « riche en miséricorde ». Et pour que nous découvrions et que nous vivions de la miséricorde paternelle de Dieu pour les hommes, le chef-d’oeuvre de cette miséricorde nous est donné en Marie. Elle est le trésor de la miséricorde prévenante du Père, l’Immaculée ; elle est celle qui répond à la miséricorde en s’y livrant dans un abandon plénier : elle ne vit que de la miséricorde du Père ; elle est celle qui dans sa maternité divine coopère à la miséricorde du Père pour pénétrer dans les secrets de son amour personnel, trinitaire.

Père Marie-Dominique Philippe, « Trois mystères de miséricorde »