Notes de conférence du p. MD Philippe, sur l’autorité miséricordieuse

Publié le Mis à jour le

L’autorité miséricordieuse

L’autorité du père et de la mère doit être tout imprégnée de charité, tout imprégnée de miséricorde ; il faut que le père, en exerçant son autorité, montre que cette autorité est divine et donc qu’elle est avant tout miséricordieuse. Un père doit être pour ses enfants la présence de la miséricorde du Père des Cieux, de la miséricorde du Christ. Un père de famille doit relire souvent la parabole de l’enfant prodigue1 ; cette parabole est pour le père, et il faut que sa miséricorde aille jusque-là. Si la mère doit être servante d’une manière si profonde qu’elle soit capable de donner sa vie pour son enfant, le père, lui, doit être capable de donner son honneur, d’offrir tout ce qui pourrait faire sa gloire, pour le bien de ses enfants. Il doit être capable de donner, pour le bien de ses enfants, ce qui serait normalement un épanouissement pour lui.

Père Marie-Dominique Philippe, Conférence AFC, 5 février 1984

1 Lc 15, 11-32.