Notes de lecture du p. MD Philippe sur le mystère de la Compassion

Publié le Mis à jour le

Le mystère de la Compassion

Marie nous est donnée, pour que Jésus crucifié puisse être pleinement pour nous sagesse. Attirés l’un et l’autre par Jésus, Marie et Jean vivent le mystère de la Compassion, et c’est dans ce mystère de la Compassion qu’ils sont unis par Jésus. Quelque chose de nouveau se réalise, un nouvel exercice d’amour, et ce « quelque chose de nouveau » permet à Jésus d’être encore plus donné à Marie et à Jean.

Nous devons toujours revenir là si nous voulons vraiment vivre de la nouvelle Alliance jusqu’au bout, dans toute sa surabondance d’amour (car l’alliance avec Marie est bien une alliance de surabondance). En effet, puisque Marie est tout entière attirée par Jésus, et que Jean l’est aussi, on pourrait dire que cela suffit. Et pourtant Jésus veut quelque chose de plus; et c’est ce « quelque chose de plus » qu’il réalise dans cette alliance avec Marie. (…)

Jésus nous donne Marie qui n’est qu’amour, qui n’est plus qu’amour parce qu’elle est « une » avec la Sagesse crucifiée. Sous le souffle de l’Esprit Saint, et dans ce souffle même, Jésus nous donne Marie, sa Mère.(…)

Nous nous étonnons donc pas si nous connaissons de grandes pauvretés, de grandes purifications. Il faut être très pauvres pour recevoir un secret.

Père Marie-Dominique Philippe, extrait du livre « J’ai soif »