Extrait du livre « Ouvrier de la Sagesse » : il encourage les fondations

Publié le Mis à jour le

Il encourage les fondations

Lorsque Dominique choisit de tout entreprendre pour développer l’Ordre, il se heurte à bien des oppositions. Jourdain de Saxe rapporte à ce sujet : « Il n’avait au début qu’un petit groupe de frères, simples pour la plupart et faiblement instruits, et il les divisait, les dispersait en missions à travers les Églises d’une telle manière que les enfants du siècle jugeaient, dans leur prudence, qu’il paraissait détruire l’œuvre ébauchée plutôt que l’agrandir. » Saint Dominique répond  aux objections qu’on lui oppose : « Je sais ce que je fais », et il envoie ses frères, non sans s’être concertés avec eux pour chercher ce qui était le mieux.

A une toute autre époque, le père Marie-Dominique nous a sans cesse encouragés à fonder, en nous demandant parfois de renoncer à renforcer tel couvent, même si le besoin s’en faisait sentir. Il nous invitait à regarder toujours le bien de l’Église et les appels pressants de l’Esprit Saint1. A ceux qui lui objectaient que certains frères n’étaient pas assez formés pour partir en mission, le père répondait volontiers : « Il faut faire confiance, je les connais, ils feront du bien. »

Extrait du livre « Ouvrier de la sagesse « 

1 Cf. ci-dessus le chap. 1 de la 2e partie.