Notes de lecture du p. MD Philippe, sur Marie dans le regard de Dieu

Publié le Mis à jour le

Marie dans le regard de Dieu

Le moment de la conception, c’est le moment où il y a déjà un nouvel être, mais où ce nouvel être est totalement dépendant d’un autre: il ne peut pas exister par lui-même. Or Dieu choisit ce moment-là pour communiquer en plénitude son amour. N’est-ce pas cela que l’Apocalypse nous fait comprendre en nous montrant la Femme enveloppée du soleil, avec la lune sous les pieds? Ces deux aspects nous montrent bien cette nouvelle création de la Femme, qui est simultanément une création dans un amour pur et une communication plénière et unique de la grâce chrétienne déifiante dans une surabondance d’amour. Voilà Marie dans le regard de Dieu; elle est celle en qui la création et le mystère de la Rédemption, de la communication de la grâce chrétienne, ne font qu’un; elle est celle en qui les deux, sans se confondre, s’unissent, réalisant le chef-d’œuvre du Dieu-Créateur et du Dieu-Trine, l’image parfaite de Dieu et l’enfant bien-aimée des Trois. Voilà vraiment la communication la plus parfaite de l’amour dans la plus grande fragilité de la créature : l’Immaculée Conception.

« Le soleil l’enveloppe, la lune est sous ses pieds et douze étoiles couronnent sa tête. » Parce qu’elle est tellement aimée et qu’elle est dans cette très grande fragilité, elle est la Reine de toutes les créatures. Les « douze étoiles qui couronnent sa tête » nous montrent bien la régence de Marie. Dès le point de départ, elle est le chef-d’œuvre de la création. Toute la création prend sa signification dans la création de la Femme, toute la création est finalisée par la Femme, c’est-à-dire par Marie, dès le point de départ et au terme, dans le mystère de l’Assomption. Marie est bien la clef de voûte de toute la création.

Père Marie-Dominique Philippe, « L’Etoile du Matin«