Notes de lecture du p. MD Philippe, sur le mystère de l’Annonciation

Publié le Mis à jour le

Le mystère de l’Annonciation

Marie, en son Annonciation, manifeste le réalisme de la foi. Son acte de foi l’engage entièrement dans le mystère du Père. Toute l’orientation profonde de sa vie est changée par cette révélation. Jusque-là c’était l’attente, l’abandon; maintenant la contemplation divine s’empare de toute sa vie. Certes, la contemplation ne supprime aucunement l’abandon, mais elle exige une attitude de foi encore plus grande, une espérance qui s’appuie immédiatement sur la miséricorde du Père donnant son Fils, sa Lumière.

Le Verbe, Lumière substantielle qui s’incarne en Marie, continue à s’emparer de nous, à prendre possession de nous comme ses membres vivants, de sorte que nous aussi ne fassions qu’un avec lui. Le grand mystère de l’Incarnation se prolonge en nous, par et dans notre foi; par elle, nous devenons les membres vivants du Christ, nous participons intimement à sa vie, nous ne formons avec lui qu' »une seule personne mystique ».

Père Marie-Dominique Philippe, « Trois mystère de miséricorde »