Chemin de Croix prêché par le p. MD Philippe, 8e station

Publié le Mis à jour le

Huitième station :

JESUS PARLE AUX FILLES DE JERUSALEM

« Ne pleurez pas sur moi ! Pleurez plutôt sur vous-mêmes et sur vos enfants ». Jésus dépasse toujours sa souffrance, il ne s’y arrête pas. L’amour en lui est victorieux de toutes les blessures, de toutes les souffrances, de tous les rejets. Le regard du Christ dépasse toujours toutes ces blessures qu’il porte, pour regarder avec tendresse et miséricorde ceux qui s’apitoient sur lui. Mais ce n’est pas un apitoiement que Jésus demande : s’il porte sa Croix, c’est pour nous apprendre à porter la nôtre avec son amour.(…)

Il y a une grande différence entre Marie et ces femmes qui pleurent sur leur propre souffrance. Porter la souffrance d’une manière virginale, c’est la dépasser pour que cette souffrance soit comme un aiguillon pour nous, pour aimer plus et aller plus loin, pour rejoindre le regard et le cœur de Jésus. Demandons à Marie cette grâce d’avoir un cœur toujours virginal dans la souffrance, pour ne jamais nous arrêter à nous-mêmes, parce qu’à ce moment-là, nous ne pouvons plus rejoindre la volonté du Père, parce que nous nous enfermons en nous-mêmes et dans notre propre fragilité. Que Marie nous donne cette limpidité du cœur dans la souffrance comme dans la joie.

Père Marie-Dominique Philippe, Chemin de Croix