Chemin de Croix prêché par le p. MD Philippe, 1ere station

Publié le Mis à jour le

Première station :

JESUS EST CONDAMNE A MORT

Chaque fois que Pilate déclare que Jésus est innocent, la fureur augmente dans le cœur des grands prêtres, dans le cœur des pharisiens et de tous ceux qui veulent enfin le faire disparaître. Après avoir fait flageller Jésus et l’avoir montré à tous, Pilate ne sait plus que faire : « Voilà l’homme », l’« homme de douleurs ». Pilate est lâche, il a peur de cette foule et, par lâcheté, il livre Jésus à mort. Jésus a connu la lâcheté de l’autorité temporelle qui, au lieu de chercher la justice et la vérité, cherche à rester au pouvoir. Il a porté cette lâcheté dans son cœur, sans condamner Pilate qui le livrait. Au contraire, il l’a porté dans sa prière, et il mourra pour lui, comme pour son peuple qui le condamne.

Demandons à Jésus, lui qui a vécu d’une manière si intense la lâcheté des autorités temporelles (…) de nous apprendre à porter au plus intime de notre cœur toutes ces lâchetés. Que jamais nous ne nous laissions abattre par ces injustices que nous porterons tous un jour ou l’autre et que beaucoup de chrétiens subissent et portent actuellement avec Jésus.

Père Marie-Dominique Philippe, Chemin de Croix