Témoignage de Marie Lys, de France

Publié le Mis à jour le

Retraitée née en 1946, professeur durant trente ans puis responsable d‘un lieu de vie accueillant des enfants placés par l’A.S.E (aide sociale à l’enfance)

Je voudrais témoigner de l’expérience que j‘ai vécue avec le Père Marie Dominique Philippe

C’était un passionné !! Il voulait tellement nous transmettre ce qu’il avait reçu par son travail de recherche incessant. Lorsqu’il parlait devant cet auditoire de frères, de sœurs, de laïcs, tout était clair, tout était simple. Il nous ramenait toujours  vers la source, le premier amour, celui du Verbe et nous menait vers notre finalité. L’alpha et l’oméga. Il avait un grand sens de la miséricorde. On pouvait tout recommencer à zéro. Il ouvrait très grand ses bras au sens propre et au sens figuré. Il donnait son amitié à tous ceux qu’il rencontrait et n’hésitait pas à faire des gestes affectueux comme un père auprès de son enfant. Pour nous tous, c’était un père! Il allait à l’essentiel. Un jour, je lui confie : je n’arrive pas à prier avec mon mari. Il me dit :, »ça fait rien, priez! » Il avait une très haute idée de la vocation de la femme, chef d’oeuvre de la création car créée en dernier. Elle est la gardienne de l’amour conjugal du foyer. Il a beaucoup donné à notre foyer. Il nous a fait mieux comprendre l‘Eglise, notre vocation. Il nous a communiqué cette grande Espérance, celle du retour du Christ. Pour nous, c’est un SAINT ! Il nous a rapproché de DIEU.

Le 10/07/2013
Marie Lys