Notes de lecture du p. MD Philippe, sur l’Evangile de l’aveugle-né

Publié le Mis à jour le

L’Evangile de l’aveugle-né

Le chapitre 9 (de l’Evangile de Jean ) nous fait entrer dans le discernement de Jésus sur le coeur de l’homme et il nous fait découvrir la manière dont Jésus, par les sacrements, veut recréer l’homme, le renouveler, lui donner une liberté nouvelle en lui donnant la foi, une foi vivante qui adore. Et c’est ce pauvre mendiant, cet homme qu’on considère comme rien, que Jésus a regardé et a aimé. C’est pour celui-là que Jésus a fait ce geste de pure miséricorde. Cet homme n’avait rien demandé: c’est la pure gratuité. C’est comme cela que nous sommes aimés de Jésus -dans une gratuité absolue-, et pour demeurer dans la vérité il faut que nous maintenions toujours ce regard sur la gratuité absolue de l’amour du Christ. (…) Vivre de cette gratuité nous permet de discerner vraiment la miséricorde lumineuse de Jésus, source de vie, source de lumière.

Père Marie-Dominique Philippe, « Suivre l’Agneau » tome III