Témoignage de Marie Pierre, de France

Publié le Mis à jour le

Extraits du témoignage de Marie Pierre

(…) Après cette retraite j’ai lu différents ouvrages du Marie-Dominique PHILIPPE dont les enseignements de ce frère s’étaient fait l’écho. En découvrant son livre sur Jésus crucifié, intitulé « J’ai soif », j’appris qu’il avait rencontré Mère Teresa et prêché des retraites chez les sœurs missionnaires de la Charité.

Il ne m’est pas possible de quitter ses ouvrages car ils sont nés de la contemplation du mystère infini de Dieu et font entrer ceux qui se risquent à le lire dans ce mouvement d’amour sans fin. La force du père Marie-Dominique PHILIPPE est peut être d’avoir saisit la puissance de l’amour trinitaire à partir de la lecture de st Jean. St Jean en effet, dans son Evangile, ses épîtres nous donnent la vision de la relation du Père et du Fils. Le Père est la source, le Fils se reçoit de Lui et n’en finit pas de répondre à son amour. Le cri de soif du Christ à la Croix traduit l’infini de ce désir, celui de tout lui donner même après l’offrande de sa vie.

Le père Marie-Dominique PHILIPPE démontre combien l’autorité du Père n’est pas à confondre avec celle d’un pouvoir écrasant. Comme il est important de le dire aujourd’hui ! Nous entendons souvent parler de crise de l’autorité et de la paternité. En contemplant la relation du Père et du Fils, le père Marie-Dominique PHILIPPE nous réconcilie avec l’image du Père : celui qui d’après Sartre empêcherait l’homme d’exister, et que Freud jugeait nécessaire de « tuer ».

Le père Marie-Dominique PHILIPPE avait ressenti cette quête parfois désespérée du Père chez nombreux de ses contemporains et plus particulièrement chez les jeunes. C’est pour cela certainement qu’il a développé tant d’enseignements sur la miséricorde du Père. Tous ses livres de théologie mystique abordent ce sujet, et deux particulièrement « Le secret du Père » et « Trois mystères de miséricorde ». Sa contemplation du Père lui en a donné les entrailles, il les a ouverts pour le plus grand nombre. Il était père.(…)

Les détails de ma vie ne sont pas importants. Si j’en ai exposé quelques uns à travers ces pages, c’est pour témoigner de la manière dont le Seigneur me guérit grâce aux enseignements du père Marie-Dominique PHILIPPE. Marthe ROBIN et Mère Teresa, ces martyrs de l’amour et témoins de la croix, se sont unies pour m’aider. Elles ont fait appel à leur ami commun, le père Marie-Dominique PHILIPPE afin de m’éclairer comme je les en avais suppliés.

Elles m’ont permis d’accéder à la sagesse théologique du mystère qui les faisait vivre. Je suis certaine aussi que la Très Sainte Vierge est intervenue dans cette rencontre en mettant sur mon chemin l’un de ses plus fidèle serviteur : de ceux qui a le mieux vénéré son secret et celui de la Femme …

 

Lire le témoignage en entier :

temoignage Marie Pierre