Article du p. MD Philippe, sur l’adoration

Publié le Mis à jour le

L’adoration de la créature

L’adoration est l’acte propre de toute créature spirituelle, c’est son amour premier, qui la caractérise comme créature spirituelle. Elle découvre son Créateur par cet acte d’amour, et lui remet sa capacité d’aimer librement. Cet acte d’adoration est aussi un élan de vie pour la créature spirituelle, qui se découvre comme enfant du Père, qui sait que seul le Père peut tout pour elle. L’adoration est source d’une confiance absolue. Le serviteur meurt pour que l’enfant du Père vive éternellement : en ce sens, on peut dire que l’adoration finalise l’homme comme créature spirituelle en face de son Créateur ; elle proclame par là que l’homme, en adorant, trouve sa source et sa fin, qui ne peut être que Dieu son Père. Elle lui est tout ordonnée, tout ordonnée à l’Autre en qui elle s’abandonne — in manus tuas Domine, commendo spiritum meum — car il est pour elle Créateur et Père. Elle s’abandonne à lui, sans savoir par elle-même ce qu’il veut, mais en sachant que ce qu’il veut est ce qu’il y a de meilleur pour elle. Le fruit de l’adoration est bien cet abandon total, cette attente. (…)

père Marie-Dominique Philippe, Aletheia nr 12