Notes de lecture du p. MD Philippe, sur St Thomas d’Aquin

Publié le Mis à jour le

 Saint Thomas d’Aquin

On peut dire que si frère Thomas a pénétré aussi profondément dans le mystère de Dieu, c’est grâce à son amour si personnel et si intense du Christ-Sauveur. Pour lui, il a tout quitté. Il s’est fait « frère mendiant » pour le suivre, ayant compris qu’il n’y a qu’une seule porte pour pénétrer dans le Royaume de Vérité, le Christ crucifié. Si frère Thomas a pénétré aussi profondément dans le mystère de l’homme, c’est évidemment grâce à son travail et à sa lecture approfondie d’Aristote, mais c’est surtout par ce contact immédiat et divin avec Jésus. Le visage de Jésus enfant près de sa Mère lui a révélé Dieu dans sa totale simplicité; le visage du Christ adulte lui a montré la grandeur de l’homme: le plus beau des enfants des hommes révèle au théologien la vraie noblesse de l’homme. Le visage du Christ crucifié lui a montré la gravité du péché, sa monstruosité, et l’intensité de l’amour miséricordieux; le silence de l’Eucharistie lui a fait comprendre l’unité d’Amour du Christ et de ses membres, l’unité de l’Eglise.

 

Père Marie-Dominique Philippe, « Saint Thomas, docteur, témoin de Jésus »