Notes d’homélie du p. MD Philippe, 27 décembre 1996

Publié le Mis à jour le

Saint Jean

Vous savez que la première Eglise de saint Jean, Ephèse, c’est celle de Marie ; c’est très caché, mais c’est celle de Marie, c’est l’Eglise de la ferveur et du premier amour. Vous devez donc maintenir cette primauté qui ne doit pas être du tout une primauté au niveau humain, mais une primauté toute d’amour. Il faut que vous mainteniez une ferveur de cœur, d’amour, et une ferveur dans la recherche de la vérité…

Saint Jean nous dit : « C’est la ferveur du cœur, c’est la ferveur de l’intelligence qu’il faut en premier lieu » …

Qu’est-ce qui caractérise saint Jean parmi les Apôtres ? La ferveur de saint Jean, c’est son amour pour le cœur de Jésus. Et c’est pour cela que Jésus l’a pris sur son cœur au moment de l’institution de l’Eucharistie. C’est tellement beau, ce geste de Jésus qui nous fait comprendre combien Jean est la consolation de son cœur…

Cette ferveur à l’égard de l’Eucharistie, à l’égard du cœur de Jésus, et ce très grand amour pour Marie, c’est bien cela que saint Jean réclame de nous…

Dans le mystère de l’Eucharistie, Jésus nous donne la source de tout le renouveau de l’Eglise : son cœur, son corps en nourriture. Qu’il y ait dans notre cœur un grand renouveau d’amour et que nous comprenions mieux que saint Jean doit nous conduire à un très grand amour de l’Eucharistie. Tout son Evangile est eucharistique.

Homélie, 27 décembre 1996