Extraits des témoignages sur la pauvreté

Publié le Mis à jour le

S’il vivait profondément de la béatitude des pauvres, cela passait aussi par le choix de la pauvreté matérielle qu’il avait fait comme dominicain. Il portait son habit jusqu’à l’usure, on avait du mal à le convaincre de lui en faire un autre, il s’accommodait très bien d’un rapiécé. Si vous lui tendiez une feuille de papier pour noter quelque chose, il commençait par la plier pour couper juste la partie qui lui servirait.

Une soeur

Il avait une très grande charité, presque excessive. Il suffisait que quelqu’un à la sortie de la faculté vienne lui demander un peu d’argent pour qu’il donne l’enveloppe qu’on venait de lui remettre pour le rembourser de ses frais de déplacement.

André

Comme fondateur, comme prêtre, comme père spirituel, comme maître au niveau de la recherche de la vérité il nous a communiqué une vie dont il a accompagné la croissance avec un grand amour et il le faisait dans une très grande pauvreté et dans un très grand respect, nous laissant une très grande liberté.

Un frère

Ce qui était très frappant aussi chez le père Philippe, c’est sa pauvreté, pauvreté du cœur, de l’intelligence, il ne cherchait jamais à dominer, à imposer, mais au contraire découvrait chez chaque personne, philosophes, théologiens, les parcelles de lumière et de vérité qu’ils avait pu dévoiler.

Une soeur